Le financement des projets associatifs

Le plan de concertation locative prévoit le financement par Toit et Joie des projets à même de contribuer au bien vivre ensemble.

a
   

Pour pouvoir être financé, un projet doit avoir un impact direct sur la vie de la résidence ou du quartier, et concerner un maximum d’habitants. A titre d’exemple, on peut citer les fêtes des résidences, les activités à destination des enfants, les actions pour l’environnement (ex : tri sélectif) ou encore les projets d’appropriation des espaces communs (ex : jardins ou potagers partagés).

Un comité se réunit une fois par an, en parallèle du conseil central de fin d’année, afin d’étudier les projets présentés de décider de leur recevabilité et d’accorder ou pas leur financement.

Comme cela est indiqué dans l’annexe 3 du plan de concertation locative, consacrée au financement des projets dits associatifs, seules les associations (ou amicales) de locataires peuvent en principe soumettre un projet. Mais si vous avez une idée originale et que vous ne souhaitez pas vous constituer en amicale, nous vous encourageons malgré tout à proposer un projet.

Le comité de sélection favorise la réalisation de tous les projets jugés intéressants, qu’ils soient présentés par une association de locataires ou pas. Si vous proposez un projet, il est en revanche indispensable que vous respectiez les délais et que vous veniez présenter votre projet devant le comité. 

Septembre 2019 : Le nouveau plan de concertation locative, relatif à 2019 et aux années suivantes, n'a pas encore été signé à ce jour. Il le sera prochainement et en attendant, le plan de concertation 2015-2018 et son annexe consacrée au financement des projets, sont toujours valables.

Plan de concertation 2015-2018 (pdf - 562,91 Kio)

Mon compte locataire